lundi 1 janvier 2018

Mes voeux toltèques

Il y a une dizaine d'années, dans un conclave de coachs et de formateurs auquel je participai pour la toute première fois, certains participants se sont mis à évoquer "les accords toltèques" et ils avaient tous l'air de connaître cela très bien. J'ai donc cherché à combler ce fossé d'ignorance et donc découvert le best-seller du "chamane" Don Miguel Ruiz. Depuis je fais régulièrement allusion aux donc très fameux accords toltèques lors de mes interventions de diverses sortes. Et comme je me suis rendu compte que les ignares restaient plus nombreux que les sachants, je me suis senti rassuré 😄😀
J'aime beaucoup les accords toltèques et je les recommande à l'attention de tous pour cette nouvelle année. Mes voeux 2018 sont donc toltèques !

Le premier accord toltèque dit : "Que ta parole soit impeccable".
Une parole impeccable est une parole intègre, qui ne médit ni des autres ni de soi. Si nous trompons, mentons, manipulons, notre parole n'est bien entendu pas impeccable. Idem lorsque nous agressons ou lorsque nous critiquons y compris nous même. Par exemple "tu m'énerves", "c'est nul" ou "je n'y arriverai jamais" ne sont pas des paroles impeccables ! La parole impeccable exprime notre assertivité, notre capacité à affirmer sans agresser. Au passage, parfois un défi personnel !

Le second accord toltèque dit : "Ne réagis pas de façon personnelle"
C'est bien sûr le corollaire du premier : ne vous laissez pas déstabiliser par les comportements ou les paroles des autres. Chaque fois que nous réagissons de façon personnelle, notre intégrité est touchée, nous sommes dans l'ego. Apprenons à reconnaître notre réaction : nous sommes touchés, c'est vrai, rien ne sert de le nier. Apprenons ensuite à nous décentrer. Ce que les autres disent ou font n'est qu'une projection de leurs propres croyances. Il existe un livre d'exercices sur les accords toltèques que je conseille de lire sur le sujet. Les auteurs y citent Woody Allen : "Moi je ne suis pas susceptible, le premier qui dit le contraire je l'assomme !". L'humour est toltèque.

Le troisième accord toltèque dit : "Ne fais pas de suppositions"
Ayons le courage de poser des questions, de fuir les "lectures de pensée", les extrapolations. C'est un travail que je fais faire quasiment à chacun de mes clients. Sortez de l'implicite. Il y a cette fichue formule du cardinal de Retz qui en bride tant et selon laquelle "nous ne sortons de l'ambiguité qu'à notre détriment". Communiquons au contraire clairement avec les autres pour éviter les malentendus, la tristesse, les drames. Communiquons bien sûr en respectant aussi le premier accord.

Le quatrième accord toltèque dit : "Fais toujours de ton mieux"
Cela revient à faire les choses "à fond", avec énergie et passion. Et, une fois les choses faites, la décision prise, arrêtons de supputer, d'ergoter, de nous demander "et si". Bref, cela revient à accepter les résultats de ce que nous avons fait "à fond". Voilà qui peut aider à canaliser les perfectionnistes.

Le cinquième accord
A l'image des Trois Mousquetaires, dont chacun sait qu'ils étaient quatre, les Accords Toltèques ont leur "cinquième", que certains baptisent "l'axe de la boussole", Don Miguel Ruiz parlant, lui, de la "voie de la maîtrise de soi". Il dit : "sois sceptique mais apprends à écouter". Ce qui revient à s'ouvrir aux autres et à soi-même.

Avec un premier post pareil pour inaugurer cette nouvelle année, je me sens pousser une belle auréole au dessus de ma tête... une image qui me rappelle immanquablement ce texte intitulé "La Cène" de ce fripon de Jacques Prévert, dont l'année 2017 a marqué le quarantième anniversaire de la mort :
"Ils sont à table
Ils ne mangent pas
Ils ne sont pas dans leur assiette
Et leur assiette se tient toute droite
Verticalement derrière leur tête"

Je ne sais pas si je peux dire que Jacques Prévert respectait les Accords Toltèques, mais il m'offre une jolie chute !

Bonne année !